Madagascar (Est) | Forêts pluviales de l'Atsinanana | province Fianarantsoa. En bordure du Parc national de Ranomafana (Alt.800-1200 [m] | >41'600 [ha]). Hiver austral : 27.07.2015 (16:19)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Polyspilota aeruginosa                 

                                                                                           

 

      Plus de photos

 

(Madagascar, La Réunion) Découverte par Goeze, en 1778.

Synonyme de Mantis aeruginosa (Goeze, 1778)

 

 

Fiche basée sur l'observation d'environ 25 spécimens à Ranomafana et Andasibe durant notre expédition à Madagascar pour le projet « Madagascar 2015 ». Une vingtaine de Polyspilota aeruginosa ont été vues à Ranomafana contre seulement 4 ou 5 à Andasibe, probablement en raison des conditions météorologiques légèrement différentes. Le taux d'humidité d'Andasibe est plus élevé que celui de Ranomafana ; de plus, notre voyage a eu lieu de fin juillet à fin août, c'est à dire à la fin de l'hiver austral, la pluie est donc fréquente et dans le cas d'Andasibe, presque quotidienne. Les mantes ont toutes été observées à proximité d'un point d'eau (étang, rizières, rivières), en bordure de forêt, dans la végétation basse (entre 30 [cm] et 1.5[m] du sol). Une grande partie d'entre elles avait un âge moyen voire avancé (L4-L5 ou sub-adulte). Deux femelles et trois mâles étaient adultes. Un seul juvénile L2-L3 a pu être observé à Andasibe. 

 

Nous n'avons pas utilisé de technique particulière pour les trouver si ce n'est passer du temps dans la basse végétation. Il est beaucoup plus facile de voir les Polyspilota aeruginosa entre 10h et 16h, quand elles prennent le soleil les journées avec un ciel bien dégagé, mais il est possible de les trouver en toutes périodes en fouillant dans la végétation.

Une dizaine d'oothèques ont été vues, souvent à proximité des habitations adjacentes à la forêt. Elles étaient toujours à l'abri de la pluie et donc protégées d'une humidité qui pourrait s'avérer excessive et fatale pour l'oothèque (l'humidité ambiante suffit à l'incubation).

Les oiseaux sont les principaux prédateurs des mantoptères, suivis des reptiles (geckos, caméléons etc.) et des nombreux parasites. Plusieurs oothèques ont été trouvées picorées et vidées de leur précieux contenu.

 

Notes additionnelles :

- C'est une espèce agressive et cannibale ; la cohabitation au sein de l'espèce est impossible.

- Observation des mues de jour comme de nuit.

 

Morphologie et coloration :

 

Les Polyspilota aeruginosa suivent le standard morphologique de la famille des mantidés [Mantidae (Burmeister, 1838)]. La tête est plus large que longue (triangulaire) avec des antennes filiformes. Le prothorax est court, et les ailes sont suffisamment développées pour permettre aux spécimens de voler/planer.

 

Coloration d'une Polyspilota aeruginosa de Ranomafana.

[sous-espèce probable (?): variegata (Olivier, 1792)]

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Madagascar (Est) | Forêts pluviales de l'Atsinanana | province Fianarantsoa.

En bordure du Parc national de Ranomafana (Alt.800-1200 [m] | >41'600 [ha]). Hiver austral : 27.07.2015 (16:19)

 

Les yeux sont de la même couleur que la tête, violacés la nuit. Les ravisseuses font toute la particularité de l'espèce. Les tibias sont jaune-orangé, l'épine discoïdale est dégradée au rouge puis au noir. La face externe du fémur prend la couleur générale du spécimen tout comme la partie supérieure (musclée) de la face interne dont la partie inférieure est jaune-orangé avec une tâche noire à sa base. Le trochanter est magnifique, bleu ciel à bleu foncé et sur certains spécimens il est dégradé du vert au bleu, puis au violet (voir photo ci-dessus). Même si l'espèce présente une très large palette de variations de couleurs durant la croissance (bleu, tâches rougeâtres, jaune), les mantes sont généralement vertes ou brunes.

 

Du côté des mantes en croissance, 10% d'entre elles étaient de couleurs brunes pour 90% de couleur verte, plus ou moins marquée. En revanche les mâles adultes observés étaient tous bruns. Un changement de coloration s'opère donc à la mue imaginale. Les couleurs les plus variées ont été observées chez les femelle adultes, généralement plutôt vertes avec des ailes aux tonalités différentes du reste de l'exosquelette et un abdomen tirant sur le jaune. La partie costale des ailes antérieures est presque toujours verte avec une tâche noire ou blanche à la hauteur du dernier segment thoracique. La costale des ailes postérieures est rayée blanc/rose, le reste des membranes est transparent avec une teinte brunâtre.

 

Taxonomie :

 

Embranchement : Arthropoda

Classe : Insecta

Ordre : Mantodea

Famille : Acanthopidae

Genre : Polyspilota

Espèce : aeruginosa

  1. Infra-espèce : aeruginosa (Goeze, 1778)

  2. Infra-espèce : fuscoirrorata (Saussure, 1899)

  3. Infra-espèce : variegata (Olivier, 1792)

  4. Infra-espèce : viridis (Saussure, 1899)

 

Dimorphisme sexuel :
 
Mâle :
  • apparence plus allongée que les femelles et moins robustes.
  • aptitude au vol (maladroit)
  • 8 sternites
  • antennes plus longues que celles de la femelle (différence non significative)
  • 6.5-7[cm]
 
Femelle :
  • robuste
  • aptitude au vol (maladroit) et ne prend pas de hauteur
  • 6 sternites
  • abdomen de plus grande taille
  • 7-9 [cm]
 
Prédation :
 
Les Polyspilota aeruginosa se nourrissent régulièrement d'escargots1 [Famille probable (?) : Oxychilidae (Hesse, 1927) sp ], de vers, diptères, lépidoptères, grillons, criquets, de quelques araignées ou de congénères.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Madagascar (Est) | Forêts pluviales de l'Atsinanana | province Fianarantsoa.
En bordure du Parc national de Ranomafana (Alt.800-1200 [m] | >41'600 [ha]). Hiver austral : 02.08.2015 (18:23) 
 
Comportement :
 
Lorsque la météo est hostile (pluie, vent etc.) ou plus simplement lorsqu'il fait nuit, les Polyspilota aeruginosa se réfugient sous les feuilles solides dans la basse végétation. Elles sont principalement actives en fin de matinée jusqu'en milieu d'après-midi.
 

Lieux d'observation :

 

  • Madagascar (Est) | Forêts pluviales de l'Atsinanana | province Fianarantsoa.Parc national de Ranomafana (Alt.800-1200 [m] | >41'600 [ha]). Hiver austral : xx.07-08.2015

  • Madagascar (Est) | Forêts pluviales d'Analamazaotra | province Toamasina. Parc national d'Andasibe-Mantadia (Alt.900-1200[m] | >810 [ha]). Hiver austral : xx.08.2015

 

Sources :

 

Observations par Jeunescientifiques : KÄNEL (Dimitri) & ORSINI (Lucas)

jeunescientifiques@gmail.com

 

 

Projet « Madagascar 2015 »  

 

Catalogue of Life : 2015 Annual Checklist, 2015, Consulté régulièrement depuis 2012.

 

The NCBI taxonomy database , 2015, Consulté régulièrement depuis 2012.

 
 
2015 © Dimitri Känel

 

  • fr
  • Flag_of_Germany.svg
  • grande_bretagne_1606
  • LeanQ_Team_country_flag

 

2018 © Tous droits réservés

/ Macroscientifique

Actualisé le : 02.12.2018