Genre Hyperolius 
 
 

Plus de photos

(Observations basées sur Hyperolius puncticulatus & riggenbachi)
                                                                                                               

 

(Madagascar, Afrique sub-saharienne, Afrique du Sud) Première espèce : Hyperolius horstockii 1837)

 

Hyperolius est un genre de la famille des Hyperoliidae qui se trouvent essentiellement en Afrique subsaharienne, à Madagascar et aux Seychelles. De nos jours (2015) la famille des Hyperoliidae est répartie en 17 genres dont quatre principaux : Hyperolius, Afrixalus, Heteroxylus et Kassina.
 
Les Hyperolius sont de petites grenouilles nocturnes dont le chant est puissant. Appelées grenouilles des roseaux, elles vivent principalement en forêt. Se regroupent lors de la saison des pluies aux bords des marres, lacs et étangs. Les mâles se rassemblent souvent par grand nombre sur les roseaux dans le but d'appeler les femelles, d’où leur nom commun.
 
Au total 129 espèces d’Hyperolius ont officiellement été découvertes jusqu’en 2015, d'une taille allant de ~20 [mm] à ~50 [mm] pour les plus grandes, ce sont des espèces que l’on peut considérer de taille moyenne pour des grenouilles.

 

 

 

Taxonomie :

 

Embranchement : Chordata
Classe : Amphibia
Ordre : Anura
Famille : Hyperoliidae
Genre : Hyperolius

 

 

Dimorphisme sexuel chez les Hyperolius puncticulatus :
 
Le mâle est généralement de plus petite taille que la femelle. D’après nos observations une tâche part d’un côté de l’abdomen et rejoint l’autre en contournant la tête par l’extérieur.
La femelle est quant à elle moins élancée que le mâle. Généralement plus tachetée, une multitude de paternes apparaissent durant sa croissance.
 
D’après certaines sources, il semblerait que les femelles aient la capacité de changer de sexe durant leur croissance, si certaines conditions sont remplies. Cela reste cependant à confirmer.
 
Tableau de comparaison d'après spéciemens élevé en captivité :
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Morphologie & coloration :
 
Coloration variant entre jaune, orange et noir. Les femelles sont généralement beaucoup plus tachetées que les mâles.
 
Les Hyperolius ont de grands yeux qui leur permettent d’avoir une excellente vue de nuit. Leurs yeux possèdent des pupilles horizontales, c’est une des caractéristiques qui permet justement de les différencier des genres Afrixalus, Heteroxylus et Kassina. Les pupilles horizontales permettent d'absorber plus de lumières sur les côtés et offrent ainsi une meilleure vision panoramique, un outil indispensable pour échapper aux prédateurs.
(Sources : Science & Vie N°1177, octobre 2015, étude menée par Martin Banks, p.22)
 
Le paterne de l'individu évolue tout au long de sa vie. À la naissance la couleur de la grenouille varie entre le beige et le doré. Une fois les premières marques apparues, les tonalités de couleurs et les tâches peuvent plus ou moins se prononcer avec par exemple l'apparition de magnifiques tâches chez les femelles.
 
De nombreux paramètres peuvent expliquer ces changements : la température du milieu et l'exposition à la lumière (UVs) ; la période de reproduction durant laquelle les hormones auraient une influence comme chez bon nombre de reptiles sur les couleurs des écailles ; ou éventuellement certains signes de vieillesse qui expliqueraient que de nouvelles tâches se forment sur les individus gagnent ou perdent certaines tâches. Toutes ces hypothèses sont plausibles et ces éléments interagissent certainement entre eux, ce qui expliqueraient la grande diversité de patterns possibles.
 
 
Comportement :
 
Les Hyperolius sont des espèces nocturnes, cependant ils leurs arrivent de chasser quelques proies durant la journée et de se battre avec la concurrence pour une femelle. Elles apprécient la chaleur des rayons du soleil, il leurs arrivent de s'y exposer tout au long de la journée.
 
Munies de longues pattes arrières, elles se déplacent en effectuant de grands bonds pour sauter d’une branche à l’autre ou échapper rapidement à la menace de ses prédateurs.
 
 
Reproduction :
 
- Chant : Les mâles sont territoriaux, ils chantent afin d'attirer les femelles et protéger leurs territoires des autres mâles. Aucun chant n'a été identifié comme étant produit par les femelles. Sur un groupe de 7 individus (6.1.0), il semblerait que les mâles soient beaucoup plus stimulés pendant les saisons chaudes (Printemps – Été). La plupart des chants sont produits durant la nuit et les combats entre les mâles ont été observé de nuit comme de jour.
 
-  Enregistrement disponible ICI :
 
 
- Pontes : Les pontes sont généralement composées de 100 à 150 œufs. Elles sont déposées à proximité d'un point d'eau, sous une feuille ou à même le sol. Après s'être développé durant quelques jours dans les œufs (8 à 15 jours), les têtards se glissent dans l'eau afin de terminer leurs développements.
 
• Le premier amplexus a pu être observé
• Les premiers têtards observés dans la réserve d'eau du terrarium, aucune ponte n'avait été observée   auparavant.
• Une ponte a été trouvée dans le terrarium.
• Têtards après environ 3 mois de croissance
• Têtards avant la sortie de l'eau (4 mois de croissance)
• Têtard fraîchement sortie de l'eau
• Apparition des premiers paternes (2 mois après la sortie de l'eau)
 
Hyperolius sont des espèces nocturnes, cependant ils leurs arrivent de chasser quelques proies durant la journée et de se battre avec la concurrence pour une femelle. Elles apprécient la chaleur des rayons du soleil, il leurs arrivent de s'y exposer tout au long de la journée.
 
 
 
 

Sources :

 

Observations Jeunescientifiques : www.jeunescientifiques.com
Catalogue of life : http://www.catalogueoflife.org/
Calcarifer : http://govtandeducationchat.reocities.com/RainForest/Canopy/9884/article2.html
 
 
2016 © Lucas Orsini

 

Hyperolius puncticulatus - Chant
00:00 / 00:00
 
 
 
 
 
 
 
  • fr
  • Flag_of_Germany.svg
  • grande_bretagne_1606
  • LeanQ_Team_country_flag

 

2018 © Tous droits réservés

/ Macroscientifique

Actualisé le : 02.12.2018