La déforestation des Hauts-Plateaux de Madagascar

Autrefois recouverts d'une riche forêt sèche de type tropophile, les hauts-plateaux de la région d'Analamanga au centre de Madagascar témoignent de la violence de la déforestation sur l'Île Rouge. Ils ont été surexploités et dévastés par des feux de forêts durant les siècles passés. La soudaine disparition des arbres a engendré une rupture du cycle hydrique dans la région, conduisant actuellement à une désertification du sol et à un assèchement climatique. 

L'essentiel de la couverture végétale ayant disparu, le  sol  se  voit  fragilisé  ; très  pauvre  en  humus  et 

Les Lavakas de la région d'Analamanga
Sera, Ramasseuse de bois
Razafindranoro, Ramasseur de bois
Jean-Pierre, Ramasseur de bois
Jean-Pierre, Ramasseur de bois
Jean-Pierre & Sera, Ramasseurs de bois
Projet de reforestation avec l'Association Doria à Andranaotra
Antsorindrambe avec le repère Tokana
Rizière près du village d'Andranaotra
Projet de reforestation avec l'Association Doria à Andranaotra
Zébu de la région d'Analamanga
Ramasseurs de bois près du village d'Andranaotra
Enfant qui garde des zébus

auparavant dépendant de son réseau mycorhizien, il ne parvient plus à absorber l'eau des pluies dont les gouttes se contentent de ruisseler en contrebas pour former des rivières d'eau rouge. La terre latéritique dénudée cède alors à l'érosion, probable conséquence de l'altération de la roche-mère qui avait échappé à la dernière glaciation. Ainsi le sol se déchire dans des éboulis en formant les « Lavaka », des excavations du sol qui parsèment ce paysage lunaire où toute forme de vie semble avoir perdu sa place.

Parallèlement à la disparition des forêts des haut-plateaux, la colonisation a opéré une rupture dans les générations. La pression coloniale a effacé une partie de l'histoire socio-culturelle des malgaches. À tel point que les nouvelles générations des hauts-plateaux ne sont même plus au courant qu'elles vivent dans une région autrefois recouverte par la forêt.

Texte & photos : Dimitri Känel         

 

Sources : étude sur le réseau mycorhizien, Globalforestwatch.org, entretien avec les ramasseurs.ses de bois de la région d'Analamanga dans le cadre du projet Macromascar, témoignage d'un ingénieur forestier suisse. Contactez-moi pour plus d'informations.

10.05.2021 La déforestation à MadagascarSophie Gremaud & Dimitri Känel
00:00 / 20:35