Dimitri Känel - 05 janvier 2017

Les abeilles ou clade des Anthophila (Latreille, 1804)

Suite à la conférence de l'entomologiste Vincent Trunz - Les abeilles font partie de l'ordre des Hymenoptères, on peut facilement identifier une abeille à sa dépendance aux ressources florales. Il existe environ 20'000 espèces décrites à ce jour, toutes sont réparties en 7 grandes familles dont 6 sont présentes en Suisse ! Ce que les gens ne savent généralement pas, c'est que seul 20% d'entre elles sont sociales. Il y a donc quelques 16'000 espèces d'abeille solitaire sur la planète qui n'ont pas adopté le système de caste. C'est intéressant d'un point de vue génétique : alors que la reine d'une espèce sociale possède le contrôle génétique absolu sur toute sa ruche, chaque abeille solitaire    assure    sa    propre    descendance.    Les

abeilles récoltent le pollen et le nectar pour constituer une mixture qu'elles entreposent dans des cellules soigneusement préparées. Elles pondent ensuite un œuf sur cette réserve de nourriture, la larve pourra ainsi se nourrir à volonté jusqu'au stade nymphal. Une fois ce cap atteint, la future abeille va patienter jusqu'à l'année suivante avant de sortir. Elle va attendre d'être dans les bonnes conditions (température, hygrométrie...) ce qui correspond souvent à la période de floraison de sa plante favorite. C'est que contrairement à l'abeille mellifère choyée par les apiculteurs, pas toutes les abeilles sont généralistes en question de nourriture. Certaines se sont même habituées à des plantes toxiques dont le pollen riche en alcaloïdes ne convient pas à toutes les espèces. Plus d'informations sur www.entomofr.ch. Les photos de Dylan Quiquerez.

  • fr
  • Flag_of_Germany.svg
  • grande_bretagne_1606
  • LeanQ_Team_country_flag

 

2018 © Tous droits réservés

/ Macroscientifique

Actualisé le : 02.12.2018